Semences pour porcherie

      état des lieux suite au COVID

La crise du Covid associée à la rareté des pluies en 2020 a provoqué une flambée des prix des céréales et tout particulièrement du maïs. Par prudence à Tagbadza, les 30 porcelets de la porcherie ont été vendus durant les fêtes de fin d’année afin de réduire les difficultés liées au virus (prix, soins, mévente…). 

Le troupeau s’est limité durant plusieurs mois à ses reproducteurs : 4 truies et un jeune verra. 

En 2021, avec l’aide d’un don dédié aux semences, le choix a été fait de relancer la production de maïs pour la porcherie, l’objectif poursuivi étant d’appuyer le porcher à produire des céréales et des tubercules pour nourrir le troupeau. Le prix du son de riz et du tourteau de palmiste, aliments de base pour les porcs est devenu de plus en plus élevé dans cette zone géographique car ces mêmes aliments sont utilisés aussi par les éleveurs de volailles.

porcelets.jpg
Carré maïs.jpg

PROJET :

Superficie de l'exploitation :

1 hectare.

Culture de maïs et de manioc.

Financement : 

don Daniel D. Merci à toi !

Troupeau en mai 2022 :

• 3 truies pleines, 1 verra et

4 porcelets

(8 porcelets ont été vendus).

Activités de

janvier à avril : 

• Fauchage, nettoyage,

billonnage et semis.

Risques liés à ce projet :

l’irrégularité des pluies

Pixel Cadre bas
Champ_edited.jpg
26bf1076-6b93-4710-909c-10ae68b83198.jpg
Capture d’écran 2021-05-17 à 15.35.23.