top of page

Construction d'un centre

d’accueil à Atratsa :

Pour rappel, il s’agit d’un ancien poulailler en cours de transformation en centre d’accueil multi-activités qui permettra de dégager des bénéfices utiles à l’entretien de l’école du village. Un gérant rémunéré et épaulé par GADIS assurera son bon fonctionnement.

Le centre comprendra : 3 chambres d’hôtel, une salle communale, un logement pour 3 enseignants, une unité d'alphabétisation, un forage avec un filtre à eau, une cantine, des panneaux solaires, une boutique avec son triporteur et un terrain de sport.

Travaux : L’aménagement des logements pour 3 enseignants fonctionnaires est terminé, ils sont installés dans les lieux depuis le mois de juin. Leur loyer est fixé 3€/mois/chambre ce qui correspond au prix de location moyen dans le canton.

 

Pour retenir les enseignants fonctionnaires, il faut pouvoir leur proposer un logement qu’ils puissent payer, l’accès à l’eau et un minimum de ravitaillement en nourriture au village. Toute la population est gagnante dans de tels projets.

Les revenus seront gérés par un comité de 3 membres volontaires (président - trésorier - secrétaire). La gestion consiste à collecter 

les fonds et à les verser sur le compte de l’école. Un suivi trimestriel se fera par l’équipe de GADIS Kpalimé. Les recettes serviront à la réparation des bancs-pupitres, à l’entretien annuel des tableaux noirs à chaque rentrée et, dans la mesure du possible, au badigeonnage des bâtiments scolaires.

Un dernier bâtiment nécessite d’importants aménagements pour pouvoir loger les visiteurs de passage et mettre à disposition une salle de réunion pour les villageois. L’inflation qui frappe durement le coût des matériaux a limité les travaux prévus en 2023. Il reste encore à faire les sols, à installer les sanitaires et les équipements pour ces trois pièces.

Fin 2023 la boutique de vente de produits de première nécessité (riz, huile, maïs, allumettes, biscuits...) a ouvert ses portes. Ce point de vente sert également de relais pour transférer de l’argent par Flooz et TMoney (petites transactions bancaires via un portable) et pour l’achat de crédit téléphonique.

Son véhicule, un triporteur à moteur acheté neuf sert à ravitailler la boutique. Les femmes du village l’utilisent aussi pour transporter les marchandises dans les marchés environnants. C’est un bien précieux et très prisé. Fini les longs déplacements des femmes et des enfants pour s’approvisionner. Ils nous ont manifestés leur reconnaissance et leur remerciement. Ce projet représente un espoir de développement pour l’ensemble des familles.

Comme nous l’écrit Richard : « Globalement, grâce à ce projet de centre d’accueil multifonctions, « SOS pour l’Afrique » et GADIS ont déjà apporté leur soutien non seulement pour améliorer les conditions de travail des enseignants fonctionnaires, pour les futurs séjours de visiteurs, mais surtout pour instaurer dans le village un système d’autonomisation des acquis pour l’éducation scolaire et un meilleur devenir des enfants du milieu. Bravo à nous tous!»

Pour encourager la participation des villageois aux travaux, pour valoriser les initiatives dans ce village, Richard a dû organiser de nombreuses activités de mobilisation et d’accompagnement des habitants. Ce projet offre un véritable épanouissement culturel pour ce village.

• Terrain de sport : Le projet d’aménagement d’un terrain de sport est toujours d’actualité. En effet, les jeunes d’Atratsa aiment le football et les autres sports. Tous les ans un tournoi de football entre les villages de la montagne du canton de Lavié et de Kouma est organisé. Le sport est aussi vecteur de développement, il favorise les relations sociales, les valeurs de loyauté, de respect mutuel et d'amitié. En conclusion le sport contribue au bien-être de chacun.

Tricycle1_edited.jpg

Véhicule pour l'acheminement des produits de la boutique

Fabrication des portes et fenêtres

Création des portes et grilles.png
Travaux.jpg
Batiments.jpg
Tricycle 2_edited.jpg
bottom of page